Certification EN15695

Norme EN 15695

La norme européenne EN 15695 a pour objectif d’améliorer la protection des conducteurs de machines agricoles au cours des travaux de pulvérisation ou d’épandage.

Les différents tests ont pour objectifs de garantir les qualités protectrices de la cabine dans les différentes configurations, contre les substances nocives pour la santé telles que les poussières, les aérosols et les vapeurs.

Quatre classes de cabines sont définies par la norme EN15695 en fonction de leurs qualités protectrices.

Tableau des catégorie de la norme EN 15695

De l'audit au marquage de votre cabine

SNDC dispose des moyens d’expertise et d’essais permettant la qualification de vos cabines de machines agricoles, pour chacune des 4 classes de la norme EN15695. De l’audit documentaire, aux tests en centre d’essai, SNDC accompagne son client tout au long du processus de certification EN 15695.

Les moyens de test EN 15695 de SNDC

SNDC est équipé des moyens de tests (Salles d’essais, compteur optique…) permettant de procéder au mesurage des concentrations dans la cabine de votre tracteur ou machine automotrice agricole, afin d’en définir l’efficacité de confinement selon les 4 niveaux de protection de l’EN 15695. Le certificat et les rapports d’essais, édités par SNDC, détaillent les valeurs d’efficacité de la filtration et du dispositif de pressurisation, ainsi que les mesures du débit d’air neuf filtré et de surpression de votre cabine.

Des mesures en salle d'essai pour définir une classe de 1 à 4

Au cours de travaux d’évaluation et de vérification la cabine, ou la machine équipée de sa cabine, est introduite dans un hall d’essais afin de procéder au mesurage des concentrations et définir ainsi l’efficacité de confinement de la cabine.

Les filtres SNDC

SNDC conçoit, selon la configuration et à vos dimensions, des filtres conformes à la catégorie 4 de l’EN 15695.

Filtres certifié EN15695

FAQ sur la norme EN 15695

La norme européenne EN 15695 a pour objectif d’améliorer la protection des conducteurs de machines agricoles, contre les substances nocives pour la santé telles que les poussières, les aérosols et les vapeurs, au cours des travaux de pulvérisation ou d’épandage, en s’assurant des qualités protectrices de la cabine.

La norme européenne EN 15695 est applicable depuis mai 2010.

Pour assurer la protection du conducteur, il faut s’assurer des qualités protectrices de la cabine dans les différentes configurations de travaux tels que l’épandage ou la pulvérisation. En fonction du type de travail réalisé, la cabine doit répondre à l’une des quatre catégories définies par la norme.

Les documents commerciaux doivent informer votre client sur la catégorie de cabine équipant votre machine. La cabine doit porter le marquage correspondant à sa catégorie.

Par ailleurs le manuel de l’utilisateur doit renseigner, sur le niveau de protection de la cabine, sur l’utilisation et les réglages des dispositifs de protection, sur les opérations maintenance et sur les moyens permettant de réduire les risques d’exposition aux substances dangereuses.

Les quatre catégories définissent le niveau de protection de la cabine :

  • Cabine de catégorie 1 : la cabine ne fournit aucune protection.

  • Cabine de catégorie 2 : la cabine protège le conducteur uniquement contre les poussières, mais ne le protège pas contre les aérosols et les vapeurs.

  • Cabine de catégorie 3 : la cabine protège le conducteur contre les poussières les aérosols, mais ne le protège pas contre les vapeurs.

  • Cabine de catégorie 4 : la cabine protège le conducteur contre les poussières, les aérosols et les vapeurs.

Outre le système de ventilation, chauffage et air conditionné, la cabine doit avoir des équipements additionnels en fonction de sa catégorie :

  • Cabine de catégorie 2 : la cabine est équipée d’un système de pressurisation et d’une filtration poussière de l’air neuf installée dans un logement empêchant le passage d’air non filtré dans la cabine. Le conducteur doit pouvoir remplacer le filtre selon les instructions du manuel d’utilisation et de maintenance.

  • Cabine de catégorie 3 : la cabine est équipée d’un système de pressurisation, d’une filtration poussière de l’air neuf et d’une filtration aux aérosols installés dans un logement empêchant le passage d’air non filtré dans la cabine et permettant son remplacement par le conducteur.

  • Cabine de catégorie 4 : la cabine est équipée d’un système de pressurisation, d’une filtration poussière de l’air neuf, d’une filtration aux aérosols et d’une filtration des vapeurs installés dans un logement empêchant le passage d’air non filtré dans la cabine et permettant son remplacement par le conducteur.

En fonction de sa catégorie, la cabine doit subir des essais et répondre à des exigences de performances :

  • Pour les cabines de la catégorie 2 : le système de pressurisation doit permettre au minimum d’obtenir un débit d’air neuf filtré de 30 m3/h et une surpression de 20 Pascals si la cabine est équipée d’un indicateur de pression, ou de 50 Pascals si la cabine n’est pas équipée d’un indicateur. La filtration de l’air neuf doit être placée dans un logement empêchant le passage d’air non filtré dans la cabine.

  • Pour les cabines de la catégorie 3 : les exigences sont identiques à celles de la catégorie 2, mais de plus la filtration aux aérosols de type « P-R » doit satisfaire aux exigences de la norme EN 14387 et une évaluation l’efficacité de confinement de la cabine doit être réalisée.

  • Pour les cabines de la catégorie 4 : les exigences sont identiques à celles des catégories 2 et 3, y compris l’évaluation de l’efficacité de confinement de la cabine, mais de plus la filtration des vapeurs de type « A » doit satisfaire aux exigences de la norme EN 14387.

Retour haut de page